Autriche - du 4 au 5/08/2014

Publié le par BosTrotters

AUTRICHE

Lundi 04/08/14 – Innsbruck (A)

La bonne idée que de se garer près d'un macdo pour profiter du wifi. Certes les photos ont mis un certain temps à charger ce qui m'a valu de patienter jusqu'à 01h30 pour me coucher mais ceci était sans compter l'embauche matinale des Autrichiens et plus précisément des préposés à la réfection de la route jouxtant le fameux parking sur lequel nous avions jeté notre dévolu.

Donc à 6h00, la compacteuse ou tout du moins l'engin de BTP capable de faire trembler le sol tout en réalisant un bruit infernal a décidé de nous réveiller en fanfare! Tout endormi que j'étais ou pouvais encore l'être, je nous ai déplacé un peu pour atténuer le vacarme. Le premier choix n'était pas le bon car le long de la double voie, le deuxième à côté de la station-service sera le définitif car il semble bien que le parking du Métro (supermarché) ne soit pas suffisamment grand pour s'éloigner de toutes les sources de bruit. Et comme le Métro ouvre de 6h30 à 22h00, le répit n'aura pas duré.

Nous retiendrons donc qu'en Autriche, ils travaillent tôt, très tôt, trop tôt; les bivouacs possibles sont rares en ville (étonnant?).

Le quartier historique d'Innsbruck est petit, très petit mais très joli. Façades peintes et sculptées, toiture dorée et quelques troubadours quêtant quelques pièces en échange de tours que les enfants que les enfants admirent : statue vivante, homme sans tête, bulle de savon géante. Le quartier historique étant limité à deux rues perpendiculaires, nous arrivons bien vite dans une ville classique sans autre grand intérêt que quelques églises ou bâtiments anciens bien réhabilités. Le véritable attrait de cette ville reste son panorama à 360° sur les Alpes Tyrolienne.

De là nous décidons de prolonger notre route vers la ville de Mozart et plus précisément le lac ayant hérité de son prénom : le lac Wolfgang. Paysage de carte postale, très ressemblant au Jura que nous connaissons dans la vallée des Rousses ou la vallée de Joux plus au Nord. Les campings étant de simples champs où l'on parque tentes, caravanes, camping-car les uns contre les autres moyennant des tarifs dignes d'hôtels et qui affichent complet à cette période.

Nous trouvons finalement un superbe parking en bord de plage. Bon le parking est payant, 5€ l'heure la nuit (oui oui!) ou 1€/h en journée et l'accès à la plage coûte 4€/pers. Mais en contre-partie le wifi est gratuit! Nous profitons de l'ouverture d'une barrière et de l'absence de personnel pour laisser les enfants jouer un peu puis nous jetons notre dévolu sur un parking un peu plus loin de peur que la fameuse barrière ne se referme et que nous devions nous acquitter des tarifs du parking de la plage. Précisons que le bivouac est interdit en Autriche mais faute de camping!

MARDI 05/08/14 – Wolfgangsee (A)

Humide, très humide, la pluie ne cessera que le soir. Nous profiterons donc de cette journée pour débuter les cours du CNED, ranger, trier, sélectionner ce qui va dans les placards accessibles et ce qui ira dans les soutes ou le coffre de toit. Et oui, c'est en vivant dedans que l'on voit ce que l'on doit modifier pour nous rendre la vie raisonnablement plus aisée dans ces quelques mètres carrés que l'on partage à 5. Je profite de cette journée pour bricoler (et oui encore, j'ai amené pas mal de choses à faire pour éviter les corvées de vaisselles!), tandis que les enfants décorent leur "chambre" (c'est le terme ostentatoire que nous avons choisi pour leur couchette de 0,54m3).

Et lorsque la pluie cesse le soir, nous retournons au parking de la plage pour permettre aux enfants de se défouler un peu et de Skyper avec la famille et des amis. Nous les remercions, ils ont été très sages et compréhensifs aujourd'hui. Mais comme la météo prévoie la même chose pour toute la semaine à venir en Autriche mais aussi en Hongrie, en Roumanie... Nous décidons que certes ces pays doivent mériter le détour mais que le soleil c'est quand même mieux donc direction la Croatie dont la côte a l'air épargnée par les intempéries. Les yeux commençant à piquer, nous nous arrêtons sur un parking d'autoroute pour un sommeil bercé du chant du bitume.

Commenter cet article

maman de Solène 17/08/2014 18:55

Coucou! Et moi qui pensais pouvoir trouver un peu de chaleur dans vos récits! Dommage! Si cela peut vous consoler mais j'en doute, ici dans les Vosges ce n'est pas folichon non plus. Nous avons eu beaucoup de pluie. Nous avons même eu une journée de chauffage! Sympa les vacances! Mais bon je préfère quand même avoir de la pluie avec le paysage que j'ai plutôt que chez nous