Turquie - 4ème partie du 24/10 au 04/11

Publié le par BosTrotters

Vendredi 24/10 : Antalya - Aspendos - Antalya - km8974

Il est tard ce soir, ou disons plutôt très tôt ce matin quand j'atterri à Antalya. Il pleut "des cordes". Je vais et je viens d'un bout à l'autre de l'aéroport cherchant la silhouette du camping-car et qui vois-je arriver à pied? Liou et Mélanie. Elles m'ont attendu, elles sont garés un peu plus loin.

Je retrouve ma famille et le camping-car à la lueur des lampadaires du parking. On économise la batterie car son niveau est très bas. Encore cet éternel soucis, mais cette fois-ci la cause est identifiée. Le connecteur qui nous pose des soucis depuis le début a fini par brûler. On verra ça demain matin tout comme le soucis de 5ème vitesse qui craque depuis la veille. Pour le moment je veux dormir.

Au réveil, Alix et Jade me font la fête. Pas de grasse matinée ce matin! La nuit fut courte mais quel plaisir d'être à nouveau tous ensemble.

L'esprit n'est pas encore totalement libéré. J'ai du prendre une décision lors de mon passage en France. L'entreprise n'est plus. Impossible à redresser vu la situation et la solution pour laquelle nous avions opté pendant notre périple n'était pas la bonne apparemment. Même si nous avons envisagé un temps d'abandonner le tour du monde, cela n'aurait pas suffit. Nous redémarrerons au retour.

Après un petit déjeuner en famille, je m'attèle à ce problème électrique. La solution n'est pas très règlementaire mais elle a le mérite d'assurer un bien meilleur contact, donc plus d'échauffement et au moins on chargera correctement la batterie maintenant. Je perce à travers la carte électronique, une vis métal avec des écrous et contre-écrous pour fixer une cosse. Ça marche! Ouf.

Nous pouvons partir. Direction Aspendos et son fameux théâtre.

En route je constate comme Mélanie que la 5ème vitesse est inutilisable, ça craque et à mesure de la route les autres vitesses commencent à faire du bruit.

Nous visitons le site, son théâtre est monumental. La balade en famille sur le site me permet de passer enfin du temps avec les enfants. Chacun à sa manière exprime sa joie de me retrouver. Alix en repoussant sa mère par exemple...

Enfin nous reprenons la route en ayant pris la décision de chercher un garage pour cette histoire de 5ème. Les premiers kilomètres ne nous laisserons pas le choix. La boîte se bloque définitivement quelques kilomètres plus loin à Serik. Heureusement, nous sommes dans le dernier pays couvert par notre assurance et donc par l'assistance! Une heure après, un taxi est là avec la dépanneuse, le temps de charger le camping-car gigantesque sur la frêle dépanneuse, nous partons pour un hôtel à Antalya.

Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos
Aspendos

Aspendos

Turquie - 4ème partie du 24/10 au 04/11

Samedi 25/10 : Antalya - Renault - Berke Ranch

Je ne sais si c'est la frustration de ne pas avoir dormi dans le camping-car mais je n'ai pas apprécié l'hôtel. Nous étions 5 dans une chambre, mais ce n'était pas un problème de place. On est habitué à bien moins!

Le matin, je prends un taxi pour me rendre au garage Renault qui se trouve près de l'aéroport. L'accueil y est très agréable. En peu de temps tout le monde connait notre histoire et ils poussent le grand malade à l'intérieur. Bekir est catégorique, jeudi ou vendredi prochain c'est réparé. Le Budget, environ 7500-8000Lires. C'est le garage officiel Renault de toute la région. Je quitte donc le garage confiant.

Nous négocions avec l'assistance de pouvoir changer d’hôtel pour retourner à Berke Ranch où Mélanie et les enfants ont passés quelques jours sympathiques cette semaine. Ce n'est pas tout prêt mais ce sera mieux que cet hôtel en plein milieu des rues bruyantes de cette grande ville. Après une heure de taxi, nous y sommes et je comprends mieux pourquoi les filles adoraient l'endroit. Les chevaux, la verdure, le calme et les copines (Samantha et Emely). Un bel endroit pour patienter.

Les activités ne manquent pas. Entre les balades à cheval, les balades à pied, le téléphérique qui monte à 2400mètres, les feux éternels de Chimerae (les Chimères) nous occupons nos journées.

Et Hop au garage et nous à l'hotel!
Et Hop au garage et nous à l'hotel!
Et Hop au garage et nous à l'hotel!
Et Hop au garage et nous à l'hotel!
Et Hop au garage et nous à l'hotel!

Et Hop au garage et nous à l'hotel!

BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau
BERKE RANCH à nouveau

BERKE RANCH à nouveau

Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer
Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer

Plage et site de Phasélis - Plage de Kemer

Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali
Le téléphérique du mont Tathali

Le téléphérique du mont Tathali

Les feux éternels de Chimerae à CiraliLes feux éternels de Chimerae à Cirali

Les feux éternels de Chimerae à Cirali

Lundi, j'apprends que le garage ne parvient pas à trouver les références des pièces. En 15minutes le garage du Lac à Lusigny sur Barse me les fait parvenir par mail.

Mardi, je fait appeler le garage par l'assistance. Ils attendent toujours des références de la plateforme Renault à Istanbul. ??? Et les miennes, pas les bonnes soit disant.

Mercredi, nous décidons d'aller y faire un tour. Nous louons une voiture et comme la première fois, l'accueil y est vraiment sympathique. Mais notre humeur vire rapidement car on nous "balade". Après avoir prétendu qu'ils attendaient la référence d'un roulement (dessins et traduction google à l'appui) et que la boîte était là, on apprend qu'ils attendent la référence de la boîte. Mais comme c'est férié aujourd'hui Renault Istanbul ne travaille pas... Nous partons très déçus et circonspects.

Jeudi, l'assistance appelle le garage et nous apprends que le délai sera de 22 jours de livraisons pour la pièce et 5 jours de montage. Mais ce n'est pas garanti. D'autant que si d'autres pièces doivent être changées... Et le budget: 14 à 15000 lires mais sans d'éventuels autres pièces... Donc le délai explose et le prix double. Nous sommes abattus. Décidément, le sort s'acharne. Que faire? rentrer en France pendant les travaux? Attendre ici et visiter la Turquie en sac à dos? Trouver un autre garage? Mais si Renault n'a pas la pièce qui l'aura? Ou alors, je peux peut-être retourner en France et revenir avec.

Vendredi. La pièce fait 50kg. Renseignements pris les compagnies aériennes acceptent jusqu'à 40kg de bagages avec les surpoids payants. Et cela ne garanti pas que la douane ne bloquera pas la valise! Oublié

DHL ou TNT, le colis sera obligatoirement bloqué à Antalya et il faudra dédouaner. Paperasses, prix et délais non garantis. Oublié

Reste à chercher un autre garage. Car vu le manque de sérieux du garage officiel Renault, peut-être trouverons nous la solution ailleurs! Nous contactons deux autres garages, l'un Renault également et l'autre Basaran Oto, un atelier de mécanique qui touche à tout. Ce dernier nous a été proposé par l'assistance.

Sauni, le réceptionniste de l'hôtel se plie en quatre pour nous, il appelle, relance, envoi des mails. Heureusement que nous pouvons compter sur ces quelques personnes qui nous aident. Sauni de l'hôtel, Hasan rencontré à l'hôtel, Retas Assistance...

Nous sommes vendredi soir, cela fait très exactement une semaine que nous étions au bord de la route bloqués. Et autant nous étions confiants la semaine dernière, autant ce soir nous sommes perdus. Pas de réponse, ou alors tellement vagues. Le deuxième garage Renault n'a pas encore trouvé (cherché?). Reste l'option de Basaran oto. Ils proposent de leur amener le camping-car et ils regarderont. Mais quoi? C'est la boîte et en France on m'a dit qu'elle ne se réparait pas. Qu'il fallait la changer.

Mais avons-nous ne serait-ce qu'une seule autre option? Attendre pendant que Renault fasse les travaux. Hors de question, ils ont été tellement mauvais et surtout peu fiables que nous ne leur faisons plus confiance. Mais ce serait plus facile il est vrai. Le camping-car est déjà sur place. On rentre en France ou on visite l'Egypte en sac à dos et on revient dans 1 mois. Encore faut-il être certain qu'ils fassent les travaux et qu'ils ne nous baladent pas encore. L'Egypte, oui voilà une solution pour attendre. On regarde, il y a justement un vol demain soir. Le prochain dans 5 jours.

Alors Basaran oto. Ne tentent-ils pas aussi de récupérer le camping-car et après? Combien de temps pour voir s'ils peuvent recevoir la pièce? Le pourront-ils seulement? L'assistance nous dit qu'ils pensent pourvoir réparer! Hum! Vraiment, nous aimerions y croire mais Renault ici comme en France nous disent le contraire.

Alea Jacta Est, on est fous. Qui ne tente rien n'a rien alors on donne les instructions à l'assistance pour organiser demain samedi le transfert du camping-car jusqu'à Basaran. De toute façon l'assistance se termine là.

Entre temps on s'organise, on part en Egypte demain soir. On veut passer par le garage avant. Mince, on ne peut pas sortir du territoire sans avoir "apuré" le passeport. Et oui, quand on est arrivé à la frontière Greco-Turque, avec le visa sur mon passeport ils ont ajouté le camping-car. L'assistance en France me dit qu'ils ne prennent pas en charge ces démarches. Retas assistance, m'indique qu'ils ne peuvent le faire sans accord de la France. On m’envoie les coordonnées du Consul, il découvre et me rappellera après avoir appelé quelques amis aux douanes. Finalement, je suis bien revenu deux fois en France sans que l'on me pose le moindre soucis non? Renseignement pris, c'est la meilleure solution et si on me demande, je donnerai les coordonnées du garage qui confirmera.

Samedi, nous prenons le bus populaire pour Antalya avec tous nos bagages. Mis à part nos craintes qu'il y ai eu de la casse lors du transfert du camping-car du garage Renault à Basaran Oto, car nous n'étions pas là pour "surveiller", je suis à la fois circonspect et joyeux à la lecture du mail de l'assistance qui me dit que le garagiste ne pense pas que le camping-car soit prêt lundi.......
Nous n'avions jamais envisagé qu'il puisse l'être mais le fait que le garagiste ai pu le penser nous amuse et nous fait reprendre espoir.
Donc nos plans qui consistaient finalement à prendre l'avion pour visiter l'Egypte en sac à dos sont peut-être aussi modifiés. Heureusement que nous n'avions pas encore pris les billets...
Nous allons vers ce nouveau garage et nous verrons bien la suite. Les enfants sont adorables, ils suivent sans se plaindre, mais nous communiquons beaucoup avec eux. A notre grande surprise Liou gère parfaitement la situation. Elle nous a même dit un soir qu'elle était inquiète et le simple fait qu'elle s'exprime est déjà un grand pas en avant.

Après le bus, le taxi de la gare routière au garage. Le chauffeur ne connait pas et la note double le temps qu'il ravale sa fierté et suive mes instructions (ok d'accord celles de google maps). Nous débarquons à 5 avec nos sacs à dos, valises, sacs... au garage Basaran oto. A postériori, je pense que la scène aurait du être filmée! La couleur dominante ici est le noir camboui, du sol aux murs et peut-être bien aussi le plafond. Nous débarquons en touristes. Le contraste.

Ils nous portent les bagages dans la "salle de repos" ou de prière c'est selon. Pendant ce temps je découvre.

Finalement la chance a peut-être tourné. Le garage se trouve dans un quartier spécialisé dans la bricole. Des dizaines de garages réparent toutes sortes de véhicules. Le camping-car est déjà sur chandelles. La boîte au sol. L'embrayage démonté. Le patron confirme le diagnostic, c'est bien la boîte qui est HS). Nous remercions Hasan (rencontré à Berke Ranch) de faire le traducteur via le téléphone. Le garage n'a pas la pièce en stock (ah bon!) mais il pense la trouver pour lundi ou mardi. Donc il nous confirme que mardi ou mercredi le camping-car sera prêt. Doit-on le croire, une semaine auparavant le garage Renault officiel d'Antalya nous disait la même chose et ils nous ont menés en bateau pendant la semaine entière. Raison pour laquelle le camping-car a été transféré. Pendant que nous discutons, une dame au fond du garage nous sert des assiettes de soupe, de fromage blanc, de feuilles de choux farcies, du thé, du pain, des pommes. Quelle hospitalité!

Mais nous avons envie d'y croire. Tout d'abord parce qu'ils semblent efficaces, ils ont fait plus en 1 heure que Renault en 1 semaine, ensuite parce que l'endroit semble propice aux bricolages en tout genre. Je ne serais pas étonné qu'il installe une boîte d'un autre modèle. Il déballe devant moi un embrayage neuf qui semble en tout point semblable au nôtre. Mais d'où l'a-t-il sorti? Pour la boîte, il multiplie les coups de fils et reçoit des appels. On voit qu'il cherche mais sans le dire ni faire des promesses, ce qui est un bien grand mal en Turquie et qui désespère certains de nos interlocuteurs.

Nous modifions donc nos plans. Plus de départ pour l'Egypte ce soir. Nous réservons quelques nuits dans une "pension" en plein coeur d'Antalya. Les enfants sont partagés entre la tristesse de ne pas prendre l'avion vers une destination qui les sortirai d'ici et la joie de ne pas être bousculés à nouveau.

Pour notre part, nous espérons que cette joie ne sera pas de courte durée, qu'elle ne laissera pas place, à nouveau, à une déception.

Samedi 1/11 à Lundi 3/11 : Antalya

Antalya est une bien jolie ville. Et il serait dommage que les conditions dans lesquelles nous la découvrons (euh je la découvre car en rédigeant le blog précédent, je me rends compte que Mélanie y est déjà passée) ne ternisse l'image que l'on en garde.

Notre "pensyon" en plein centre piéton, nous a attribué une modeste "villa" de 110m² avec piscine. Et bien que le ménage n'y soit pas souvent fait, les enfants adorent l'espace!

Nous nous baladerons souvent dans ce vieux centre piéton au charme fou. Toutes ces maisons à l'architecture si particulière. Mais l'artère commerçante (et non touristique) qui en fait le tour nous attire tout autant. Que ce soit par sa vie incessante, son vieux tram, ses boutiques de pâtisseries, la porte d'Hadrien, les restos Kebap/Kofte/Kokoreç... Une attraction méritera plus que tout notre attention. La fontaine animée au son de Shakira, U2 ou même de chansons françaises. Un véritable show son, lumière et jets d'eaux. Alix et Jade feront le spectacle en dansant au milieu de la foule. Du pur bonheur!

Ce lundi je demande à l'assistance de prendre des nouvelles auprès du garage. Rien de nouveau. Je commence à me dire que le garage se rend compte qu'il ne trouvera pas la pièce ici et comme on nous dit toujours la même chose, "mercredi", le doute nous reprend. On aurait préféré entendre : "C'est bon, on a la pièce, on la monte". Mais non.

Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya
Antalya

Antalya

Mardi 04/11 : Side - km9054

Je prolonge notre séjour d'une nuit auprès de l'accueil. Les enfants sont plongés dans leurs devoirs, je rédige le blog. Tiens, les Nomadistes viennent d'arriver à Dubai après 3 semaines de traversée de l'Iran en black-out internet. Alors on skype, on échange, on leur demande comment ça c'est passé. Allez aidez-moi à convaincre Mélanie d'y passer!

C'est alors que nous recevons un coup de fil de l'assistance : " Le camping-car est prêt!"

De la joie!

Enfin. Depuis 1 mois et demi nous vivons dans le stress, le doute, les inquiétudes et les incertitudes. Ce coup de fil est une libération! On peut à nouveau se projeter en avant. Reprendre notre tour du monde! Mais est-ce que l'on ne va pas trop vite? Ne se fait-on pas de fausses joies? Est-ce qu'ils ont vraiment réussi à réparer en 2 jours et demi ce que Renault allait mettre 1 mois à faire?

Nous remballons en 4ème vitesse (et oui pas en 5ème elle est cassée!) toutes nos affaires, nous sautons dans un taxi direction Basaran Oto.

Et de nouveau la même scène : La famille Bos'Trotters qui débarque avec tout son barda et le pose sur le sol noir et gras du garage! Mais cette fois le patron a le sourire en nous voyant. Nous partons pour un test. Une demi-heure plus tard, on est de retour. Bon ok je ne veux pas savoir ce qu'ils ont fait ni comment, enfin si je voudrais savoir bien mais peut-être ne le vaut-il pas. Au sol deux cartons pleins de pignons, roulements, axes. Ils me montrent deux pignons dont des dents sont cassées et écrasées. Il y a aussi l'embrayage qui semble avoir chauffé. Mélanie sait pourquoi, une côte qu'elle a du remonter en marche arrière sur un kilomètre. Il parait que ça ne sentait pas bon après! Il est changé.

Bref, ils ont du faire une boîte avec deux apparemment. On paie cher ces réparations (mais moins que chez Renault) et on croise les doigts, on touche du bois, on sert le poing avec le pouce dedans (en Suède dixit des Suédois de Berke Ranch)...

Nous reprenons la route du Tour du Monde! Ce soir au bivouac à Side, c'est Champagne et Foie Gras!

Tout est bien qui fini bien!
Tout est bien qui fini bien!
Tout est bien qui fini bien!
Tout est bien qui fini bien!
Tout est bien qui fini bien!

Tout est bien qui fini bien!

Publié dans Actualités, Turquie

Commenter cet article

Valérie Maligner 03/12/2014 18:10

Bonjour,

Je viens de lire vos mésaventures, et je suis vraiment en admiration pour votre courage. . Les photos que vous nous faites partager sont magnifiques. Je vous souhaite pleins de bonnes choses pour la suite de votre aventure et je vous dis à bientôt sur le blog. Valérie

famille pasquier 05/11/2014 19:28

que d'aventures!! on se croirait dans un épisode de Mac Gyver... ah j'oubliais, vous ne connaissez pas ,vous êtes trop jeunes!
bonne route!!!
Ch. pasquier et cosme

Bostrotters 05/11/2014 19:44

Trop jeune! Merci je prends ça pour moi bien entendu! Malheureusement Mac Givré a bien été une de mes idoles mais je n"ai jamais réussi à faire sauter la maison avec le barile de lessive de ma mère!

Jean-Marie 05/11/2014 11:28

On suit avec passion vos pérégrinations et on admire votre courage et votre débrouillardise. Bonne chance pour la suite de votre aventure. Une question idiote , mais que devient votre "assistant"?

Adelbert 05/11/2014 09:41

Pffff wat een story! Eindelijk weer op weg! Bon voyage (goede reis;)) Amusez-vous bien! (iyi vakit geçir)

Mary 05/11/2014 09:30

Quelle angoisse ces ennuis mécaniques ! Avec les problèmes de santé c'est ce que j'apréhende le plus dans ce voyage... Mais je vois que vous ne perdez pas votre optimisme. Bonne continuation alors ! Et pour info nous avons prévu de passer 2 fois par l'iran : à l'aller pour rejoindre les "stans" et au retour depuis la malaisie via Dubai. Les retours des voyageurs sont tellement positifs sur ce pays !

Mary 05/11/2014 11:04

Ah... La corvée toilettes, c'est aussi un truc que j'apprėhende en tant que grande novice en camping-car ! Mais je compte bien déléguer cette mission à mon cher mari ;-) au plaisir de vous lire pour la suite !

BosTrotters 05/11/2014 10:57

Bonjour Mary, nous découvrons votre blog. Là faut que je m'occupe de la corvée toilettes mais pour avoir lu l'article sur la palme je pense que je vais me distraire en vous lisant. Bon périple et à bientôt en lecture.
Arnaud
La famille Bos'Trotters

veronique & cyrille 05/11/2014 09:28

Coucou, super . Nous sommes heureux de vous savoir sur de nouveau sur les routes et merci pour les magnifiques photos.
Bisous tous pleins de nous 2.

Famille Faure 05/11/2014 07:34

Bonjour ! Contente de savoir que vous pouvez repartir ! Oui, oui, oui, allez en Iran : c'est un pays formidable, des gens extrêmement accueillants. Jetez un coup d’œil sur le blog de Christine : http://jumatolie2.eklablog.com/ Ils y sont pour la troisième fois en ce moment, et rien que de lire son blog ça donne envie d'y aller ! Nous, nous sommes à Jaisalmer, dans le désert de Thar, au Rajasthan, tout près de la frontière pakistanaise... Bientôt Bombay, puis le sud de l'Inde... Bonne décision pour le trajet et bonne route ! Claire