Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !

Publié le par BosTrotters

Johannesburg ou Joburg, cette mégalopole sud-africaine est terre de contraste. Après avoir déposé Opa à l’aéroport, nous traversons Alexandra qui possède la mauvaise réputation d’être l’un des haut-lieux du crime. Une rue franchie et nous arrivons à Sandton et ses quartiers chics. Les carcasses de voitures désossées laissent place aux concessions très haut de gamme. Une seule de ces voitures vaut plus chère que les richesses matérielles des habitants d’une rue entière d’Alexandra. La raison de notre venue à Sandton est simple. C’est ici qu’habitent nombre d’expatriés dont justement la famille française rencontrée à Blyde river canyon. Nous y passons le week-end avant de pouvoir partir à la recherche d’un atelier pour effectuer quelques activités de maintenance sur le camping-car qui en a bien besoin après plus d’un an de voyage.

Durant ce week-end, les enfants auront le plaisir de jouer avec leurs nouveaux copains ! Quel plaisir pour eux de retrouver des enfants de leur âge avec qui ils partagent les mêmes jeux ! Jade passera tout de même le plus clair de son temps à user le revêtement du cours de tennis avec son vélo ! Elle nous rappelle ainsi qu’elle adore le vélo et qu’elle voudra faire des courses à notre retour.

Merci à BABJS pour votre accueil !

Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !
Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !
Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !

Les Français à l'étranger ! Toujours le sens de l'accueil !

UNE SEMAINE DE TRAVAUX DIVERS

Johannesburg est aussi pour nous l’occasion de procéder à quelques travaux sur le camping-car. Car après plus d'un an de voyage, il y a pas mal de choses qui nécessitent notre attention.

Pneumatiques : Michelin sinon rien!

Nous abandonnons, avec la larme à l’œil, nos pneus Michelin Agilis Alpin qui nous ont si fidèlement menés depuis la France. 55000 kilomètres pour le train arrière dont l’état est terrible à cause des nids de poule et 50000km pour le train avant. Deux jantes sont même voilées. Les chocs sont parfois violents sur les routes défoncées ! Malheureusement ici ils ne disposent pas des AGILIS ALPIN et nous devons nous contenter de l’AGILIS standard mais nous sommes déjà bien heureux de les trouver car nous les cherchions désespérément depuis le Kenya. Nous avons vraiment poussé les pneus au-delà de la limite raisonnable !

Société : Tiger Wheels and Tyres à Sandton

Il était temps!Il était temps!Il était temps!
Il était temps!Il était temps!Il était temps!

Il était temps!

Châssis

Les pistes, les nids de poule et surtout la charge du camping-car ont sérieusement fatigué la structure de notre maison. Il nous fallait procéder à son renforcement sans délai. Tony, rencontré au parc Kruger à bord de son camping-car, nous avait dit connaître quelques ateliers qui pourraient nous aider. Nous sommes donc allés le rejoindre à Springs à l’est de Joburg pour qu’il nous aide. Après avoir dû se rendre à l’évidence que ce que nous demandions était hors standard pour un carrossier comme pour un concessionnaire de camping-car, Tony propose tout simplement que ce soit ses mécanos à lui qui se chargent de faire ce boulot ! Deux jours de boulot sous le camping-car dans la cour de son entreprise auront été nécessaires pour réaliser les renforts. Et évidemment il nous offre ces travaux malgré nos protestations !

Merci Tony, merci aussi à Joyce pour sa bonne humeur et ses bons repas !

Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!
Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!

Des jambes de soutien (en rouge) pour renforcer le chassis!

Chez Conron à Spring pour avoir plus de ressort!
Chez Conron à Spring pour avoir plus de ressort!

Renforcement des suspensions arrière

Quand on part pour un long voyage on a tendance à se surcharger un peu beaucoup. L’arrière du camping-car s’est progressivement rapproché du sol et il fallait vraiment renforcer les lames ressorts pour le relever. Nous avions pu observer que les pneus touchaient parfois le châssis lors des passages dans des dos d’ânes. Et si cela peut aussi améliorer le confort, ce sera bienvenu car les pistes sont parfois dures ! Et comme nous sommes à Springs, la bien nommée, Tony nous amène dans une entreprise qui fabrique ces lames-ressort ! Ils prennent en charge le travail et dans la journée ils fabriquent de A à Z des lames, leurs fixations et nous les installent ! Nous pourrons même observer toutes les étapes de la fabrication : Découpe, perçage, traitements thermiques, nettoyage, peinture et installation.

Le camping-car est remonté de 6 cm à l’arrière et cela se voit ! Les passages difficiles le seront un peu moins désormais.

Société : CONRON springs à Springs, Newton Road

En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!
En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!

En raison de la surcharge les roues touchaient le chassîs. Une lame ressort en plus et le camping-car se relève!

Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!
Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!
Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!

Les lames sont découpées, traitées thermiquement, assemblées puis peintes et prêtes à monter!

Enjoliveurs de bas de caisse

C’est bien connu, les plastiques n’aiment pas beaucoup les chocs ! Un tronc caché dans les hautes herbes avait eu raison des bas de caisses de la cellule côté droit. Heureusement, nous avions récupéré tous les morceaux. Et côté gauche, le tuyau d’échappement qui est le point le plus bas sous le camping-car a tendance à toucher lors des franchissements et donc à cogner les plastiques. Nous avons donc quatre pièces plastiques cassées et inutile de les commander chez Rimor, le fabricant du camping-car. L’épisode du pare-choc arrière avant le départ a été riche d’enseignements ! Notre sauveur Tony nous trouve une nouvelle fois la solution et demande à un de ses vigiles (il possède une entreprise de surveillance) de m’amener chez un spécialiste qui nous réparera toutes les pièces et nous les peindra en 48H pour un prix dérisoire. Une fois qu’il apprend que nous sommes des voyageurs, ils s’excusent même de nous avoir fait payer !

Société : ERP Plastic Repair située dans le Jet Park au sud de l’aéroport de Joburg.

Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!
Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!

Avec des morceaux ils ont refait de beaux pare-chocs tout neufs!

La tête de pompe en morceaux!
La tête de pompe en morceaux!

Pompe à eau :

Depuis quelques temps, la pompe se montre récalcitrante. Parfois elle fonctionne, parfois non. Et il est parfaitement impossible de vivre sans eau dans notre maison sur roues. A la recherche de la cause de la panne, qui de toute évidence est électronique, je démonte la pompe et découvre son état calamiteux. La tête de la pompe est en pièce et il est surprenant que ça pompe encore. Une fois le satellite de commande shunté et une nouvelle tête de pompe en place, ça fonctionne à merveille. Heureusement que nous avions apporté une pompe de rechange et de quoi faire quelques menus réparations électriques.

Toutes ces réparations et améliorations effectuées, nous sommes prêts à poursuivre notre périple. Nous sommes aussi plus légers car nous avons laissé chez Tony notre caisse arrière et le coffre de toît. Nous repasserons par Joburg pour aller déposer le camping-car au port de Durban après avoir visité la Namibie dans quelques mois.

Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !
Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !Afrique du Sud - 3 - Arrêt au stand à Joburg !
Samuel Rivière - Guide touristique à votre service!
Samuel Rivière - Guide touristique à votre service!

Samuel Rivière

Retour dans le passé ! Il y a deux ans exactement !

Il y a deux ans nous cherchions une destination de vacances et avons fait la connaissance de Samuel Rivière, guide touristique, expatrié sur Joburg. Il nous avait furieusement donné envie de découvrir ce beau pays. Mais comme deux semaines coûtaient deux bras, Mélanie a eu l’idée de faire un tour du monde ! La suite vous la connaissez et nous voilà ici ! Impossible de ne pas recontacter celui qui d’une certaine manière nous a obligé à remettre en cause notre façon de voyager mais aussi de vivre ! Nous retrouvons sa trace grâce à Facebook et après un bref échange de mail, nous atterrissons chez lui à Bryanston. Cela réveille en lui de vieux rêves d’aventure en Afrique ! Pourvu qu’il les réalise !

Publié dans Actualités, AfriqueduSud

Commenter cet article